Programme

Jean-Philippe Rameau 

Pièces de clavecin en concerts (1741) pour flûte, viole et clavecin

5e Concert en ré : La Forqueray (Fugue) - La Cupis - La Marais

Philippe Hersant (né en 1948)

Rondeau (création en regard du 5e Concert de Rameau)


 Jean-Philippe Rameau

Les Cyclopes [Pièces de Clavecin, 1724]


 Suite de pièces pour musette, viole et clavecin

Jean-Philippe Rameau Musette de La Naissance d'Osiris - Jean-Marie Leclair (1697-1764) Musette et Menuets de Scylla et Glaucus - Jean-Philippe Rameau Tambourin (La Queue du Chat)


 François Couperin 

Le Rossignol en Amour, pour flûte et viole


 François Couperin : Troisième Concert Royal en la majeur pour flûte, viole et basse continue

Gérard Pesson (né en 1958) : Six Contre-jour sur le Troisième Concert Royal de François Couperin

Prélude (Lentement) - contre-jour 1 - Allemande (Légèrement) - contre-jour 2 - Courante - contre-jour 3 - Sarabande (Grave) - contre-jour 4 - Gavotte - contre-jour 5 - Musette (Naivement) - contre-jour 6 - Chaconne legere


 Jean-Marie Leclair

Sonata II en mi mineur du Quatrième Livre pour viole de gambe et clavecin

Andante, Dolce - Minuetto, Allegro non tropo


 Vincent Bouchot (né en 1966)

Monochrome en ré (Création en regard du trio en ré M de J.M. Leclair)

Jean-Marie Leclair

Sonata VIII en ré majeur du Second Livre, Trio pour flûte traversière, viole de gambe et basse continue

Adagio - Allegro - Sarabanda - Allegro assai

 

Retour à la programmation du Festival

 

TRILOGUE ou L'art de la conversation

Les Musiciens de Saint-Julien

François Lazarevitch : flûte traversière baroque, musette

Lucile Boulanger : viole de gambe
Justin Taylor : clavecin

 

Jeudi 20 août à 20h

Église d'Arques-la-Bataille 

[COMPLET]

 

Création le 20 août 2020 au festival de l’Académie Bach
Puis en tournée : Festival de Lanvellec et du Trégor, Théâtre de Cornouaille – Scène nationale de Quimper,
Le Volcan – Scène nationale du Havre…

Scellé autour de la formation en trio et ouvert sur la diversité
d’écritures qu’il inspire à la fois au XVIIIe et en notre XIXe siècle, ce programme conduit par François Lazarevitch (flûte), Lucile
Boulanger (viole de gambe) et Justin Taylor (clavecin) met en
regard répertoire baroque et création contemporaine. S’il offre
d’entendre Les Musiciens de Saint-Julien hors de leur champ
habituel, il pointe aussi un éclairage inédit sur la forme intime du
trilogue et invite l’ensemble à se confronter aux désirs de
compositeurs vivants.
Leclair, Rameau et Couperin sont les maîtres de cet art de la
conversation où chacun s’exprime pleinement, dans un équilibre à chaque fois redistribué, où le clavecin est parfois central et les
contrechants habilement répartis. Entre leurs oeuvres s’insèrent
trois pièces commandées par Les Musiciens de Saint-Julien à Vincent Bouchot (1966), Philippe Hersant (1948) et Gérard Pesson (1958).
Chacun travaillera en rapport à un compositeur différent : Bouchot et Leclair, Hersant et Rameau, Pesson et Couperin…

 

Les Musiciens de Saint-Julien sont en résidence au Festival de Lanvellec et du Trégor et, à partir de septembre 2020, au Volcan – Scène nationale du Havre.
L’ensemble est conventionné par le Ministère de la Culture – DRAC de Normandie et la Région Normandie.
La Caisse des Dépôts est le mécène principal des Musiciens de Saint-Julien.

 

BIOGRAPHIES

LES MUSICIENS DE SAINT-JULIEN

Direction François Lazarevitch

Inspirés par l’intime conviction de leur fondateur, flûtiste et tête chercheuse François Lazarevitch, Les Musiciens de Saint-Julien évoluent depuis 2006 en électrons libres sur les chemins du baroque en recoupant sources orales et écrites. Leurs affinités partagées avec musiciens et répertoires traditionnels fécondent leurs premiers projets, avec lesquels entre bientôt en résonance tout un archipel musical savant ancien et baroque – même sens inventif des couleurs, même énergie jaillie du mouvement dansé, même sensibilité poétique. Les Musiciens de Saint-Julien raniment des fonds musicaux endormis, mais pas uniquement, dans une approche à la fois érudite et intuitive, enracinée dans les pratiques populaires et passée au filtre d’une appropriation exigeante, virtuose et passionnée.


Tout en cette alchimie est unique et identifie l’ensemble plus encore que la référence à la confrérie des violonistes danseurs qui lui donne son nom : le relief et l’élégance des lignes, la flexibilité des phrasés chaloupés, la richesse d’un instrumentarium ancien rare d’où émergent flûtes et musettes, le feu intérieur électrisant jusqu’aux oeuvres les plus connues de Bach, Vivaldi ou Purcell, le naturel de l’expression, qui rend si familière et pourtant si neuve chaque interprétation.

Au fil de concerts, de tournées en France et à l’étranger – prochainement à l’Auditorium du Louvre (Paris), au Théâtre de Caen, au Wigmore Hall (Angleterre), à la Musikfestspiele Potsdam
Sanssouci (Allemagne)… – et de treize CD chez Alpha Classics, Les Musiciens de Saint-Julien ont affermi une présence forte sur la scène française et internationale, qui fait l’unanimité auprès du public comme de la presse spécialisée. Ils seront à partir de septembre 2020 en résidence au Volcan – Scène nationale du Havre.

Prochaines sortie CD chez Alpha Classics : * The Queen’s delight, Ballades, grounds et contredanses de l’Angleterre du XVIIe siècle, * CPE Bach, Sonates pour flûte et clavier obligé.

L’accueil de ce spectacle bénéficie du dispositif de soutien à la diffusion « Avis de Tournées » porté par l’ODIA Normandie, la Région Pays de la Loire et Spectacle vivant en Bretagne.

 François Lazarevitch

 François Lazarevitch aborde les musiques anciennes et la flûte avec les défricheurs que sont Antoine Geoffroy-Dechaume, Barthold Kuijken et Pierre Séchet. Fort de son compagnonnage depuis 2006 avec ses Musiciens de Saint-Julien, à qui il communique sa soif d’aller toujours plus loin dans la compréhension, son goût pour la découverte de répertoires oubliés et sa curiosité expérimentale de toutes les cultures, François Lazarevitch pose un regard neuf et singulier sur tout un pan de notre histoire musicale. C’est ainsi que ses
interprétations des concertos de Vivaldi ou des sonates pour flûte de Bach (« Cette version qui s'impose au sommet de la discographie » Choc Classica), surprennent et séduisent par l’éloquence, l’invention et le raffinement de son art du phrasé et de l’ornementation. Il se produit également en récital avec l’intégrale des Fantaisies de Telemann pour flute seule (Alpha Classics, Choc Classica), et prépare un enregistrement des variations de J. van Eyck pour flûte seule. François Lazarevitch enseigne la flûte et la musette baroques au Conservatoire de Versailles.

 

 Lucile Boulanger

Lucile débute la viole de gambe avec C. Plubeau à l’âge de 5 ans et poursuit ses études auprès d’A. Maurette, J. Hantaï et enfin C. Coin au CNSMD de Paris. Elle est lauréate de plusieurs prix internationaux (concours Bach-Abel de Cöthen, Società Umanitaria de Milan ou Musica Antiqua de Bruges).
Très sollicitée en tant que chambriste, elle se produit et enregistre avec P. Pierlot, F. Lazarevitch, J. Taylor, A. Kossenko, L’Achéron (F. Joubert-Caillet)… et rejoint régulièrement de plus grandes formations comme Pygmalion (R. Pichon), Correspondances (S. Daucé), ou Les Talens Lyriques (C. Rousset).
Par ailleurs, elle se produit fréquemment en récital, en France comme à l’étranger. Ses deux disques en duo avec le claviériste A. De Pasquale pour le label Alpha (Bach en 2012 puis C.P.E. Bach et Graun en 2015) ont été largement récompensés.
Récemment elle publie un premier opus en solo chez Harmonia Mundi, consacré à Forqueray et son penchant pour la musique italienne pour violon. Ce disque a été considéré par la critique comme un geste de « libération de la viole ».

 

Justin Taylor

Le jeune musicien franco-américain remporte, à tout juste 23 ans, le Premier Prix, le Prix du Public et deux prix spéciaux au plus prestigieux concours international dédié au clavecin (Bruges). Ayant déjà réalisé plus d'une dizaine de disques, Justin enregistre en exclusivité pour Alpha Classics. Ses deux récitals La famille Forqueray et Continuum ont été unanimement salués par la presse française et internationale. Le jeune claveciniste a également participé à l'intégrale Bach de Deutsche Grammophon (Bach 333) en enregistrant un double disque d'oeuvres méconnues de Bach. Aussi à l’aise au pianoforte qu’au clavecin, Justin a enregistré le 17ème Concerto de Mozart.
Justin est nommé aux Victoires de la musique classique 2017. Aimant partager son amour de la musique avec le public, Justin se produit en soliste ainsi qu’en musique de chambre avec son ensemble Le Consort.

 

L'accueil de ce spectacle bénéficie du dispositif de soutien à la diffusion « Avis de Tournées » porté par l’ODIA Normandie, la Région Pays de la Loire et Spectacle vivant en Bretagne.

Tarifs du Festival

Plein 20€
Adhérent 18€
Réduit* 10€
Moins de 18 ans* Gratuit

 *sur présentation d'un justificatif

Réduit : 18 à 25 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, groupes à partir de 10 personnes, stagiaires de l'Académie Bach.


 Pour bénéficier du tarif réservé aux adhérents, vous pouvez à tout moment adhérer en ligne sur le site de billetterie. L’adhésion est annuelle et vous donne accès au tarif privilégié pour deux personnes par concert.