Programme

 Georg Philipp Telemann

Neuvième Fantaisie en si mineur, Hamburg 1735

Siciliana, Vivace, Allegro


 Thomas Baltzar

A Prelude for the violin (The division Violin, London 1684)


 Johann Sebastian Bach

Première sonate en sol mineur BWV 1001, Köthen circa 1720

Adagio, Fuga


 Florentine Mulsant (née en 1962)

Suite de concert opus 50 dédiée à Hélène Schmitt, Paris 2013

Prélude, Fugue


 Fritz Kreisler

 Recitativo opus 6, Vienne circa 1900


  Florentine Mulsant

Suite de concert opus 50 dédiée à Hélène Schmitt 2013

Chant, Final


  Johann Sebastian Bach

Première sonate en sol mineur BWV 1001, Köthen circa 1720

Siciliana, Allegro

 

Retour à la programmation du Festival

 

NECTARS

Rêveries & Ivresses autour du violon seul

 Hélène Schmitt 

 

Mardi 25 août à 20h

Église d'Arques-la-Bataille

  

La violoniste française Hélène Schmitt chemine sur un sentier d’enthousiasme ; son parcours révèle une insatiable curiosité et une passion pour les cultures germanique et italienne, reflétées dans sa discographie et sur scène. Son répertoire met à l’honneur la musique pour violon des XVIIe et XVIIIe siècles mais s’autorise également de larges incursions dans le répertoire romantique ou moderne. La violoniste joue sur violon baroque ou moderne. Sa prédilection pour le répertoire « à violon seul » est remarquée par son enregistrement des Sonates et Partitas de J-S Bach, largement distingué par la presse internationale. Parallèlement elle se spécialise dans le répertoire de violon avec basse continue, mais également avec piano, historique ou pas, tout en incluant aussi du répertoire contemporain : la compositrice Florentine Mulsant, entre autres, lui dédie deux œuvres pour violon seul.

Elle étudie le violon avec Jean-Claude Bernède, à l’Ecole Normale de Musique de Paris mais également et pendant des années auprès de deux extraordinaires pédagogues: Dominique Hoppenot et Veda Reynolds. C’est à la Schola Cantorum de Bâle en Suisse qu’Hélène Schmitt se forme ensuite à la musique ancienne, étudiant le violon baroque auprès de Chiara Banchini, mais c’est auprès de Reinhard Goebel qu’elle approfondira son jeu, à Cologne, où elle choisira de vivre dix ans avant de revenir en France.

Lauréate de trois prix internationaux : Bruges, Amsterdam et Melk, ses douze disques de soliste, dont huit pour le label Alpha, sont tous prisés et récompensés par la critique internationale.

Elle est gratifiée en novembre 2010 du Prix de la Fondation Del Duca, de l’Académie des Beaux-Arts, à Paris.

 

Passionnée par la musique de chambre, la violoniste fonde en 2009 l’Ensemble Luceram, ensemble de cordes qu’elle dirige du violon. L’Ensemble Luceram se dédie au répertoire baroque et classique et collabore souvent avec la soprano italienne Raffaella Milanesi.

 Hélène Schmitt a enseigné le violon baroque au CRR de Toulouse, à la Haute Ecole de musique de Genève et a dirigé sept ans la classe de violon baroque au CRR de Boulogne-Billancourt. Elle donne des masterclasses en Europe et récemment à Mexico.

Elle joue et enregistre également avec des ensembles où elle est invitée comme premier violon. Elle fait régulièrement partie des jurys des concours internationaux, tels le Concours International Biber (Biberwettbewerb) ou le Concours International Van Vlaanderen Bruges.

Hélène Schmitt se produit en soliste sur toutes les scènes et festivals européens et a donné l’intégrale des Sonates et Partitas pour violon seul de Johann Sebastian Bach en tournée de récitals au Japon, en Amérique du Nord et au Mexique.

Depuis le succès de son enregistrement consacré aux Sonates du Rosaire de HIF Biber (AEOLUS, 2016), elle est régulièrement invitée à les jouer en Europe.

Impliquée aussi dans des projets combinés avec la danse contemporaine ou le théâtre, comme ce spectacle donné à l’Oratoire du Louvre (Paris) à l’occasion du 500e anniversaire de la Réforme en 2017, elle se présente en duo avec le comédien Didier Sandre dans un programme consacré à Luther et Bach.

Elle est l’invitée régulière d’émissions et de portraits sur les radios françaises telles France-Musique ou Radio-Classique et européennes telles que la Radio Suisse romande ou DRS2 (Suisse), WDR ou Deutschland Funk (Allemagne), Klara Radio (Belgique) ou ORF ö1 (Autriche) et pour la radio mexicaine de musique classique, La Otra Version.

Tarifs du Festival

Plein 20€
Adhérent 18€
Réduit* 10€
Moins de 18 ans* Gratuit

 *sur présentation d'un justificatif

Réduit : 18 à 25 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, groupes à partir de 10 personnes, stagiaires de l'Académie Bach.


Pour bénéficier du tarif réservé aux adhérents, vous pouvez à tout moment adhérer en ligne sur le site de billetterie. L’adhésion est annuelle et vous donne accès au tarif privilégié pour deux personnes par concert.