Il y a vingt ans, l’Académie Bach présentait sa première série de concerts à l’occasion de l’inauguration du nouvel orgue de l’église d’Arques-la-Bataille : Michel Chapuis, Louis Thiry, Pierre Hantaï, Jan-Willem Jansen, Thierry Maeder, Hélène Schmitt, Gilles Cantagrel, les ensembles La Fenice, Clément Janequin et le Ricercar Consort, ainsi que Gustav Leonhardt, étaient réunis pour cette première édition. Dès l’année suivante l’inauguration se transforma en festival, placé sous la figure tutélaire de Bach.

Nos fondamentaux n’ont pas changé. Comme nous l’écrivions en 1998, la musique de Bach n’est pas pensée comme une référence repliée sur elle-même, elle est « une clef donnant accès à bien d’autres esthétiques, antérieures et postérieures ». Année après année nous n’avons cessé de creuser ce sillon, questionnant les répertoires médiévaux les plus anciens aussi bien que la musique romantique ou la musique de notre temps, comme nous le ferons cette année encore avec un concert associant le chant grégorien aux créations d’Arvo Pärt.

Nous rêvions aussi d’un « lieu de rencontre ouvert aux amateurs et professionnels », rêve improbable dans un univers où ces deux mondes sont le plus souvent séparés l’un de l’autre. Mais le rêve est là encore devenu réalité, puisque le festival de l’Académie Bach accueille, depuis quatre ans, des stages de chant (et cette année de théâtre baroque !) destinés à des amateurs de tous niveaux, renouvelant ainsi la notion même de festival.

Découvrir, écouter, voir, mais aussi agir, participer, créer… Avec vous, vivons la culture autrement !

Jean-Paul Combet

Découvrez la brochure d'informations du Festival