Pour accèder à notre billetterie en ligne, cliquez ici.

Revue de presse

 

Classica/Qobuz - Juillet-Août 2011

" 4 raisons d'aller à l'Académie Bach d'Arques-la-Bataille :
- Ramassé en un gros week-end (du 24 au 27/08), ce petit festival normand, fief de Jean-Paul Combet (créateur du label Alpha), accueille des programmes neufs et exigeants.
- Les Cris de Paris s'amourachent des jeunes filles des ospedale de Venise, tandis que Les Musiciens de Saint-Julien dévoilent le XIVe siècle français.
- À l'orgue, Bach, Mendelssohn, Boëly et Brahms s'y répondent en trois concerts.
- L'église accueille Visions, le nouveau spectacle de Benjamin Lazar construit autour des poésies de Francisco de Quevedo (1580-1645) et accompagné à l'orgue par Benjamin Alard... Un plus, assurément." V.B.

http://www.qobuz.com/


Politis.fr - 21 Juillet 2011

"Si vous aimez l'orgue, le clavecin et la guitare romantique, c'est le rendez-vous à ne pas manquer."


Les Echos - 22 Août 2011

"Grande musique pour tous
Né à Arques-la-Bataille il y a treize ans, le festival de l'Académie Bach défend l'esprit des pionniers de la musique ancienne, via un programme ouvert, éclectique et attrayant.
Il y eut d'abord l'inauguration d'un orgue de jubé dans l'église d'Arques-la-Bataille (Seine-Maritime), puis la création, en 1998, d'un festival de musique ancienne. En marge des grands circuits, il accompagna les débuts d'ensembles et d'artistes aujourd'hui fameux tels "Le Poème Harmonique" et "l'Arpeggiata", le claveciniste Benjamin Alard et l'acteur et metteur en scène Benjamin Lazar. [...]" P. Venturini

http://www.lesechos.fr/journal20110822/lec1_entracte/0201517728226-grande-musique-pour-tous-208541.php

 

Théâtre en Normandie - Juillet-Août 2011

"A une époque où toutes les séries sont "cultes", les évènements "d'exception" et que la renommée précède parfois le fait culturel lui-même, il y a heureusement des institutions qui vont sinon à contre-courant de la mode, du moins s'en démarquent assez pour sauvegarder une originalité et un ton qui en font l'intérêt et le succès.
C'est la philosophie qui préside à l'élaboration de la programmation de l'Académie Bach d'Arques-la-Bataille.[...]
Pas de fil rouge, pas de thématique véritablement affirmée mais bien plus des intentions et des opportunités subtiles échappant au schéma quelque peu révérencieux et figé du "chef d'oeuvre pour le chef d'oeuvre"." F. Vicaire

http://theatreennormandie.sharepoint.com


ClassiqueInfo.com - Septembre 2011

"Quand on est à Arques et qu'on veut profiter au maximum de l'ambiance et de tout ce qui est proposé (rappelons-le, à des tarifs défiant toute concurrence : douze euros au prix fort, même pour le Messie!!), ça ressemble un peu aux cadences infernales! Tout de suite après ce concert de onze heures, une petite "causerie" (aurait dit Monsieur Jourdain) rassemblait des festivaliers autour d'Eugène Green romancier et cinéaste et qui fut le prophète d'un retour au théâtre baroque donné dans des conditions aussi proches que possibles de ce que le public de l'époque pouvait éprouver. Joli dialogue entre le public et cet écorché vif à l'humour décapant!
[...]
Sur le coup de une heure du matin, le festival de l'Académie Bach prenait fin, laissant les auditeurs un brin fatigués mais sous le coup d'une belle dernière émotion. Vivement l'année prochaine ! " P. Houbert

http://classiqueinfo.com/Academie-Bach-d-Arques-la-bataille,1186.html?lang=fr