Académie : Assemblée de gens de lettres où l’on cultive les sciences et les beaux-arts.
Antoine Furetière, Dictionnaire universel, 1690.


C’est en référence à cette définition « baroque » que Philippe Gautrot et Jean-Paul Combet ont créé en 1997 l’Académie Bach, un lieu où pourraient se croiser les artistes et les publics passionnés par la musique ancienne et les formes artistiques qui l’accompagnent.

Au delà de ce clin d’œil au XVIIe siècle, on peut désormais définir l’Académie Bach selon trois axes principaux :

Un festival d’été, positionné sur la dernière semaine du mois d’août, proposant en quelques jours un vrai bain de musique ancienne. Avec pour centre névralgique la très belle église gothique d’Arques-la-Bataille, il rayonne dans des lieux patrimoniaux parmi les plus remarquables de la région de Dieppe, les églises de Colmesnil-Manneville, Sainte-Marguerite-sur-Mer, Varengeville-sur-Mer, le parc floral du Bois des Moutiers, le château de Bosmelet, l’église Saint-Rémy de Dieppe,…

Un découvreur de talents, qui a accompagné les débuts et le développement de nombreux ensembles et artistes aujourd’hui reconnus, en France et dans le monde entier : Le Poème Harmonique, Café Zimmermann, les Musiciens de Saint-Julien, les Basses Réunies, L’Arpeggiata, L’Ensemble Pierre Robert, Hélène Schmitt, Céline Frisch, Benjamin Alard, Benjamin Lazar, Alexandra Rübner, la liste n’est pas limitative…

Une structure en prise avec son environnement, qui valorise la création artistique et l’exigence culturelle dans le renforcement du lien social : accueil d'artistes en résidence, production d'œuvres insolites, sensibilisation des publics (scolaires, pratiquants amateurs, personnes handicapées…) au travers d'ateliers musicaux, master-classes, conférences, expositions, « Opéra de poche », initiation au théâtre baroque, aux danses traditionnelles... La DRAC de Haute-Normandie lui a par ailleurs confié l’inventaire des Fonds musicaux anciens conservés en Région, mission qu'elle conduit depuis 2004.