FESTIVAL 2012

Editorial de Jean-Paul Combet

Mardi 21 août

The Great Service - William Byrd
Musica Contexta, direction Simon Ravens

Banchetto musicale
Contre-Éclisse

Mercredi 22 août

Cycle : Vater unser im Himmelreich (I)
Benjamin Alard & Ensemble Vocal Bergamasque

The Elfin Knight
Ensemble Phoenix, direction Joel Frederiksen

Un Coeur Aventureux
Quatuor Baillot

Jeudi 23 août

Cycle : Vater unser im Himmelreich (II)
Benjamin Alard & Ensemble Vocal Bergamasque

Suite en si et Cantates profanes
Musiciens de Saint-Julien, direction F. Lazarevitch

Concert Mendelssohn - Schubert
La Petite Symphonie, direction Daniel Isoir

Vendredi 24 août

Cycle : Vater unser im Himmelreich (III)
Benjamin Alard, Myriam Arbouz, Anne Maugard, Vincent Lièvre-Picard & Sydney Fierro

Chant de gloire, cri de mort
Les Lunaisiens

L'arte del Lamento
Daedalus, direction Roberto Festa

Musicke and Mirth
Les Voix Humaines

Samedi 25 août

Cycle : Vater unser im Himmelreich (IV)
Benjamin Alard & Ensemble Vocal Bergamasque

La Mécanique de la Générale
Le Poème Harmonique, direction Vincent Dumestre

Autour des spectacles

Conférences et expositions

Informations pratiques

Tarifs, réservations, informations

15e édition: 21 -25 août

Notre époque, qui se prétend hautement rationnelle, aime identifier, catégoriser, classer. Chaque chose, chaque idée, doit appartenir à une famille, hermétiquement séparée du reste du monde par des contours bien propres et nets.

Ce goût du cloisonnement se manifeste jusque dans les questions artistiques et culturelles. D’abord, par des spécialisations au sein des pratiques elles-mêmes : peu de passages entre le mélomane, l’amateur de théâtre ou l’amoureux des arts plastiques, hélas !... Ensuite, par un regard par trop objectif et analytique porté sur chacun de ces arts. Pour la musique, la connaissance de plus en plus fine de son histoire nous incite parfois à mettre des barrières où il n’y en avait pas, par exemple entre la musique sacrée et une hypothétique musique profane.

Certes, nous savons qu’un peu partout en Europe se retrouvaient les deux grands blocs de l’organisation professionnelle de la musique, la Chambre et la Chapelle, et que ces blocs disposaient de moyens et de missions distincts. Mais il s’agissait là de variables fonctionnelles, destinées surtout à protéger les membres de différentes corporations les uns des autres. Au fond, la musique en tant que langage ne changeait pas, et celle que l’on dit profane n’était que le prolongement de celle qui était entendue au culte, et pas son contraire.

Notre programmation de cette année sera un peu à l’image de cette réalité, illustrant l’extraordinaire variété du monde musical du XVIe au XIXe siècle, alternant duos, trios, quatuors, quintettes, cantates, messes, motets, et chansons…

Une identité qui trouve sa source dans la diversité.

Jean-Paul COMBET

Cliquez sur les liens dans le menu de gauche pour accéder au détail des concerts.

Réserver en ligne

  

Télécharger la version imprimable de notre programme