English version

 

Bach : Le Clavier Bien Tempéré (Livre II)

Céline Frisch, clavecin 


Mercredi 23 août à 22h - Église d'Arques-la-Bataille

 

Une des questions essentielles concernant la musique pour claviers avant 1800 est celle de l’accord des instruments. En effet, pour obtenir des sons satisfaisants pour l’oreille en jouant dans différentes tonalités, il fallait prendre quelques libertés avec les règles de la physique et « tempérer » les intervalles pour créer une impression de justesse.

C’est dans ce contexte que Bach composa, en 1722 puis en 1744, deux recueils manuscrits, regroupant chacun 24 Préludes et Fugues pour le clavecin, dans les 24 tonalités majeures et mineures. Il entendait ainsi sans doute faire la preuve qu’il était possible de trouver un tempérament de compromis permettant de faire sonner ces 24 tonalités de façon cohérente et agréable, sans que nous sachions aujourd’hui quel était ce tempérament.

Ces deux Livres, qui constituent Le Clavier Bien Tempéré (das Wohltemperierte Klavier), jouent aujourd’hui encore un rôle fondamental dans la formation des musiciens. À cette dimension pédagogique se joint, comme toujours chez Bach, celle d’un chef-d’œuvre de premier plan.

Céline Frisch, clavecin de l’Atelier Marc Ducornet (2011), d’après un original de Johannes Rückers (1624, Musée de Colmar)