Mardi 22 août

21h - Église de Varengeville-sur-Mer
Un chemin d’étoiles, chansons du Pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle du Moyen-Âge à nos jours
Discantus

Mercredi 23 août

11h - Église d’Arques-la-Bataille
Un voyage à Lübeck
Loïc Georgeault et Florence Rousseau, orgue

Mercredi 23 août

20h - Église d’Arques-la-Bataille
Telemann, l’Esprit européen
La Rêveuse

Mercredi 23 août

22h - Église d’Arques-la-Bataille
Bach : Le Clavier Bien Tempéré (Livre II)
Céline Frisch, clavecin

Jeudi 24 août

11h - Église Saint-Rémy de Dieppe
Le petit livre de Johann Sebastian Bach
Florence Rousseau, orgue

Jeudi 24 août

20h - Salle des fêtes de Martin-Église
Louis Vierne & Gabriel Fauré
L’Armée des Romantiques

Jeudi 24 août

22h - Église d’Arques-la-Bataille
Bach : Le Clavier Bien Tempéré (Livre I)
Benjamin Alard, clavecin

Vendredi 25 août

11h - Église d’Arques-la-Bataille
Au bord du fleuve de Babylone
Benjamin Alard, orgue

Vendredi 25 août

17h - Temple de Luneray
Concert de fin de stage de chant "un par voix"

Vendredi 25 août

20h - Église d’Offranville
Le monde avant Bach
Ensemble Masques

Vendredi 25 août

22h30 - Espace Guy de Maupassant (Offranville)
Les Deux Amis, fables de La Fontaine et de tradition indienne
Compagnie Banzara

Samedi 26 août

11h - Église d’Arques-la-Bataille
Les chorals de Leipzig, un testament musical
Loïc Georgeault et Florence Rousseau, orgue

Samedi 26 août

15h30 - Église d’Arques-la-Bataille
Concert de fin de stage de chant choral

Samedi 26 août

21h - Église d’Arques-la-Bataille
Bach : Messe en si
Vox Luminis

English version

 

Bach : Le Clavier Bien Tempéré (Livre II)

Céline Frisch, clavecin 


Mercredi 23 août à 22h - Église d'Arques-la-Bataille

 

Une des questions essentielles concernant la musique pour claviers avant 1800 est celle de l’accord des instruments. En effet, pour obtenir des sons satisfaisants pour l’oreille en jouant dans différentes tonalités, il fallait prendre quelques libertés avec les règles de la physique et « tempérer » les intervalles pour créer une impression de justesse.

C’est dans ce contexte que Bach composa, en 1722 puis en 1744, deux recueils manuscrits, regroupant chacun 24 Préludes et Fugues pour le clavecin, dans les 24 tonalités majeures et mineures. Il entendait ainsi sans doute faire la preuve qu’il était possible de trouver un tempérament de compromis permettant de faire sonner ces 24 tonalités de façon cohérente et agréable, sans que nous sachions aujourd’hui quel était ce tempérament.

Ces deux Livres, qui constituent Le Clavier Bien Tempéré (das Wohltemperierte Klavier), jouent aujourd’hui encore un rôle fondamental dans la formation des musiciens. À cette dimension pédagogique se joint, comme toujours chez Bach, celle d’un chef-d’œuvre de premier plan.

Céline Frisch, clavecin de l’Atelier Marc Ducornet (2011), d’après un original de Johannes Rückers (1624, Musée de Colmar)