Saison 2023-2024
IMPRESSIONNISMES
3 concerts pour célébrer la naissance du mouvement impressionniste en 1874
Soleils Couchants
un salon musical impressionniste
Eglise Saint-Ouen - Offranville
Votre âme est un paysage choisi
impressionnismes de France, Allemagne & Belgique
Eglise Notre Dame - Arques-la-Bataille
Brouillards
le piano impressionniste
Eglise Notre Dame - Arques-la-Bataille
Johann Sebastian Bach
Ancien Presbytère d'Arques-la-Bataille
RÉSISTANTES !
chansons de femmes sous l'occupation
Salle des fêtes - Saint-Aubin-sur-Scie
Notes sur la mélodie des choses
Mahler, Wolf, Schubert
Ancien presbytère d’Arques-la-Bataille

IMPRESSIONNISMES

3 concerts pour célébrer
la naissance du mouvement impressionniste en 1874

du 21 au 23 juin

Il y a 150 ans, le 15 avril 1874, commençait à Paris, dans les ateliers du photographe Nadar, boulevard des Capucines, un salon organisé par la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs, créée en 1873 par Edgar Manet, Claude Monet, Camille Pissarro, Pierre Prins, Auguste Renoir, Alfred Sisley, tous las d’être tenus à l’écart des expositions officielles. Plus de vingt autres les rejoignirent pour exposer leurs œuvres, dont Paul Cézanne et Berthe Morisot, seule femme du groupe. Un critique se moqua des toiles en disant qu’elles suscitaient chez le public de vagues « impressions », comme le feraient des lunettes sales. L’impressionnisme était né. On connaît la suite de l’histoire…

Pour accompagner les grandes manifestations qui célèbrent cet événement historique, l’Académie Bach a décidé de vous proposer une interrogation sur ce mouvement artistique et esthétique majeur : peut-on parler d’impressionnisme musical ?

La question paraît naïve. Mais en réalité, très peu de compositeurs se sont qualifiés eux-mêmes d’impressionnistes. Claude Debussy, celui dont la musique semble, à l’écoute, la plus proche des peintres cités plus haut, avec ses oppositions de couleurs, ses blocs sonores donnant le sentiment de contours peu nets, a toujours tenu ses distances vis-à-vis de l’impressionnisme.

Nos 3 concerts du mois de juin exploreront différentes pistes. L’ensemble Les Surprises évoquera l’ambiance des salons musicaux de la seconde moitié du XIXe siècle, souvent dotés d’un orgue conçu pour cet usage non religieux. On n’imagine pas aujourd’hui à quel point ces instruments étaient nombreux, parfois aussi imposants que ceux d’une cathédrale, comme celui actuellement au Sacré-Cœur de Paris, initialement conçu pour une salle de château d’un particulier. Tout un répertoire y était pratiqué, constitué de pièces originales mais aussi de transcriptions. Le petit orgue d’Offranville, construit en 1860, correspond très bien à ce type d’instruments, parfaitement adapté à la création d’un tapis de couleurs sonores variées accompagnant les voix et le violon.

La soprano Clotilde van Dieren a élaboré un programme d’un raffinement extrême, dans lequel les compositeurs ont transposé en musique des techniques inspirées de la peinture impressionniste pour mettre en valeur des textes poétiques et faire ressentir par l’auditeur les impressions voulues. On y trouvera aussi bien les Chansons de Bilitis de Debussy, véritable concentré de sensualité, que des pièces de jeunesse de Richard Strauss, plus connu dans sa période post-romantique, ou encore les délicates mélodies du compositeur belge Adolphe Biarent, injustement méconnu.

Enfin, Rémy Cardinale fera entendre comment le piano est devenu, lui aussi, un vecteur de l’impressionnisme, en développant sa généreuse palette de couleurs sonores, du très doux au très fort, du très grave au très aigu. Il nous fera cheminer avec deux immenses compositeurs. Gabriel Fauré, mort il y a cent ans, en 1924, dont l’écoute de la 1ère Barcarolle suffirait à elle-seule à faire comprendre ce qu’est l’impressionnisme en musique. Et puis Claude Debussy, avec l’intégrale de son Deuxième Livre de Préludes (1912), dont les titres pourraient être tout aussi bien des noms de tableaux.

L’impressionnisme est chez lui en Normandie. Les images qui illustrent notre série de concerts le rappellent, toutes empruntées à des toiles peintes par Claude Monet lors de ses séjours à Varengeville-sur-Mer et Pourville au début des années 1880.

*

Pour ces 3 concerts, vous pouvez réserver vos places à l’unité, mais vous aurez aussi la possibilité d’acheter un Pass pour les 3 rendez-vous du week end. Cette offre est réservée aux adhérents de l’Académie Bach, qui bénéficient du tarif préférentiel pour 2 personnes.

Encore une nouveauté : à partir de ces concerts, l’Académie Bach met en place une billetterie virtuelle pour réduire la consommation de papier et simplifier la procédure de réservation. Vous recevrez le billet numérique à votre adresse électronique (courriel) et vous pourrez le présenter sur votre téléphone à l’entrée du concert, ou l’imprimer si vous le souhaitez (ce que nous vous recommandons d’éviter). Il vous sera cependant proposé, au moment de l’achat, la possibilité de venir retirer le billet physique à l’entrée du concert. À vous de choisir…

Tarifs

Pour bénéficier du tarif réservé aux adhérents, vous pouvez à tout moment adhérer en ligne sur le site de billetterie. L’adhésion est annuelle et vous donne accès au tarif privilégié pour deux personnes par concert.

Madame, Monsieur, Chers Amis,

Vous souhaitez recevoir les informations concernant les activités de l’Académie Bach, merci de compléter le formulaire ci-dessous.